Gazette du MPN numéro 3-3: Karine Geoffroy, portrait d’un coach

Karine Geoffroy fait partie de l’équipe des coachs du MPN, elle est très aimée des très jeunes qu’elle entraine: interview…

 

Karine, tu fais bien évidemment partie des figures du MPN, du côté entraîneurs depuis quelques années maintenant, comment es-tu arrivée au MPN et depuis combien de temps fais-tu partie du club ?

KG : En 2007/2008, j’ai décidé d’effectuer mon stage BEESAN en école de natation au MPN. J’ai été embauchée l’année suivante. Je suis entraineur des avenirs depuis septembre 2013 et des pré-avenirs depuis septembre 2014.

 

Comment et quand as-tu commencé la natation ? qu’est-ce que tu trouves dans la natation ?

KG : J’ai commencé à nager en école de natation vers 5 ans. J’ai fait de la compétition de la catégorie poussin jusqu’en minime. J’ai tout de suite aimé le contact avec l’eau et nager.

 

Tu t’occupes d’entraîner les tous jeunes nageurs du secteur compétition, qu’apprécies-tu dans le coaching ?

KG : J’aime les enfants et suis passionnée de sport. C’est top de pouvoir transmettre sa passion aux jeunes, qui deviennent à leur tour passionnés. J’aime leur transmettre la rigueur et l’envie de se surpasser.

Tu donnes également des cours à l’école de natation, tu as donc la double casquette entraîneur/maître-nageur, qu’est-ce qui change fondamentalement entre les deux ?

KG : Chaque année, nous essayons de recruter des enfants de notre école de natation, qui ont les qualités techniques et mentales pour nager plusieurs fois par semaine et qui ont un esprit de compétition. Ces enfants, ont des objectifs techniques (appréhender petit à petit les quatre nages au fil des années) et de vitesse pour pouvoir gagner des courses et des trophées. En école de natation, nous avons des enfants ayant tout type de caractères et de niveaux techniques. L’objectif est également de progresser en technique mais de manière plus ludique.

 

Est-ce un choix de s’occuper des petits et si oui pourquoi ? qu’aimes-tu dans cette relation ?

KG : Oui, c’est tellement important d’apprendre à nager dès le plus jeune âge. Apporter cette sécurité et cette aisance aquatique à tous ces enfants, c’est très gratifiant. Lorsque les enfants se sentent à l’aise et nagent avec le sourire, ils nous le rendent bien !

 

Tes nageurs t’adorent, Que crois-tu que les enfants apprécient chez toi ?

KG : J’essaye de bien faire mon travail, de leur expliquer ce que l’on attend d’eux et ce qu’ils doivent faire pour réussir, tout en ayant une complicité entraineur/entrainé indispensable à la réussite du binôme. Je pense qu’ils aiment avoir de la gentillesse et de la complicité avec leur entraîneur tout en étant bien cadrés.

 

Depuis l’année passée, tu entraines les pré-avenirs avec Christophe Doare.

Comment est-ce de travailler avec lui ?

KG : L’an dernier, nous avions l’ensemble du groupe tous les deux. Cette année, nous coupons le groupe en deux et nous alternons en prenant 2 fois d’affilée le même sous-groupe. Cela permet d’avoir chacun un groupe réduit, l’un sur demi-ligne et l’autre groupe sur une longueur de 25 mètres. Chaque nageur, va profiter des qualités et de la variété de 2 entraîneurs. Christophe est sérieux, passionné et investi, c’est un plaisir de travailler avec lui.

 

Sinon, comment trouves-tu tes groupes cette année ? avenirs et pré-avenirs….

KG : Chaque année, je trouve que mes groupes d’avenirs s’améliorent en niveau et en comportement. Je pense que je les gère mieux d’année en année. Pour les pré-avenirs, le fait d’avoir coupé le groupe en 2, permet d’avoir chacun un petit groupe, c’est plus facile à gérer, et ils progresseront sûrement mieux.

 

Quels sont tes objectifs pour eux pour cette saison ?

KG : En pré-avenir, ils doivent savoir nager 12,5 mètres crawl et 25 mètres dos crawlé en fin d’année, avoir vu les ondulations, savoir plonger, pousser au mur en flèche et aller chercher des objets au fond.

En avenirs 1ère année, ils doivent être capable de nager un 100 mètre 4 nages

(papillon-dos-brasse-crawl) bien nagé techniquement, avec toutes les règles de la FFN en fin d’année et avoir appris le virage culbute.

 

Et de ton côté, la pratique de la natation… ?

KG : Je nage toujours régulièrement, c’est un plaisir, j’adore m’entrainer !

 

Enfin, quels sont tes projets professionnels pour l’avenir ?

KG : Continuer à m’investir dans l’école de natation et la compétition en catégorie avenir, j’adore le travail de formation du jeune nageur.

(P.L.)

Posted on 20 décembre 2017 in La gazette

Share the Story

Back to Top